SYNDICAT DES TECHNOLOGUES D'HYDRO-QUÉBEC

SCFP957 - Syndicat des technologues d'Hydro-Québec
CONNEXION / PROFIL
NOUVEAUTÉ!
Connectez-vous également avec votre adresse courriel personnelle!
SCFP957 - Syndicat des technologues d'Hydro-Québec
Connexion des membres



Jeudi, 27 juin 2019

UNE PÉRIODE ESTIVALE BIEN MÉRITÉE ET SOUS LE SIGNE DU PLAISIR

Par le passé nous avions tous très hâte à cette belle période estivale où tout semblait prendre une pause laissant place à une bonne recharge de nos capacités.
Bien que l'an passé à cette même période nous en étions à amorcer  la phase de fermeture de notre négociation et qu'il n'y avait place à aucun répit, je considère que cette année ne sera pas aussi intensive; cependant, nous devrons œuvrer dans plusieurs autres dossiers de régie interne, à l'amélioration du processus de traitement de griefs en région ainsi que tous les nombreux autres dossiers actifs pour desservir les intérêts de nos membres.

Dernièrement, dans la semaine du 10 au 13 juin, nous avons tenu notre 4e CEP de l'année et à travers ce MOT DU PRÉSIDENT je vais vous en adresser certains passages, jugés opportuns, dans le but d'entreprendre une nouvelle façon de faire visant à améliorer nos communications avec vous.

DOSSIER DES GRIEFS

Le 15 avril dernier, nous avons tenu une conférence spéciale en compagnie des présidents régionaux, responsables des griefs régionaux ainsi que tous les conseillers SCFP, afin d'exprimer nos besoins de fonctionnement plus clairement et convenir d'une façon de faire dans le but de recevoir des dossiers de griefs dûment complétés au bureau du coordonnateur provincial des griefs. Malgré cela, nous constatons qu'il reste passablement de travail à faire. Toutefois, certaines régions ont très bien répondu à l'appel, alors que pour d'autres il n'y a pas eu beaucoup d'amélioration notable. En prévision du protocole d'arbitrage de septembre 2019, notre coordonnateur nous a informés qu'actuellement nous rencontrons des problématiques de dossiers incomplets, de manque d'information importante et qu'au fond la situation s'apparente à celle d'avant la conférence du 15 avril où, pourtant, le tour de table a été fait pour recevoir les engagements de tous les participants ci-haut mentionnés.

Étant donné la quantité de dossiers de griefs à traiter depuis le bureau du 1010 de Liège et que nous voulons rendre justice à tous les dossiers soumis par nos membres, dorénavant, tout dossier NON COMPLÉTÉ sera retourné en région pour traitement supplémentaire pour une période déterminée, et à défaut de revenir dûment complété le dossier ne pourra plus suivre son cours normal et sera aboli.

Devoir des membres

Chaque membre qui dépose un dossier de grief a un rôle primordial et très important pour la suite du traitement de son grief. Ce dernier doit communiquer tous les informations et documents pertinents au traitement de sa cause, exactement de la même manière que s'il soumettait un dossier à son avocat pour une plaidoirie.

Lorsque votre dossier est alors déposé, il faut vous attendre à devoir répondre de votre requête lorsque le dossier sera éventuellement entendu en plaidoirie, ceci est tout à fait normal dans un processus judiciaire. À titre d'exemple : dernièrement, nous avons, une fois de plus, englouti des frais d'annulation d'arbitrage (environ 1500 $), non pas par manque de disponibilité d'un représentant syndical, mais par manque de volonté du plaignant à vouloir venir témoigner concernant son propre dossier. À cela s'ajoute le temps à préparer le dossier pour l'arbitrage et surtout le fait que, malgré la perte monétaire, le dossier est aboli et nous sommes toujours à zéro dans nos attentes de résultats face au jugement sur ce cas particulier. En somme, tout est à refaire. Cela n'est qu'un exemple parmi de nombreux cas : imaginez seulement quelques minutes combien de temps de préparation, libération, mobilisation et d'argent cela implique pour l'administration de la section locale. Je ne critique en rien notre système mis en place ni les individus mis en cause; toutefois, pourrions-nous LES AIDER À NOUS AIDER, À VOUS AIDER ? Toute personne qui s'assume va sans doute répondre OUI à cette question face au constat mentionné ci-haut.

Imputation des coûts en $$$ envolés !

Comme plusieurs d'entre vous ont à cœur la bonne gestion financière de la section locale, j'aimerais vous communiquer des chiffres révélateurs simplement sur le volet frais d'arbitrage : 

Année                 Total frais d'arbitrage (incluant frais d'annulation)    Frais d'annulation       % annulation
2017                         60 546,46 $                                                                15 570,64 $                 25,7 %
2018                         79 777,61 $                                                                16 978,14 $                 21,3 %
2019(6 mois)          13 800,10 $                                                                 6 323,60 $                  45,82 %

Le % d'annulation représente vraiment une part importante et dans le contexte que je viens de vous décrire il devient difficile de ne pas se responsabiliser davantage tous et chacun. Honnêtement, nous avons à cœur de remédier à cette situation, mais pour ce faire nous sollicitons VOTRE AIDE ET VOTRE COLLABORATION INDIVIDUELLE.

Continuons d'améliorer notre processus de travail !

Ne vous en faites pas, nous allons nous aussi faire en sorte d'apporter notre contribution en suivant la situation de près, région par région, et mettre en place un processus de travail sous forme d'organigramme de fonctionnement prochainement. D'autres conférences sont aussi à prévoir.

Permettez-moi de finir le volet GRIEF sous le signe de la reconnaissance envers tous ceux qui s'impliquent dans chaque région. Il faut que chaque membre leur vienne en appui par une collaboration facile et dévouée à la cause. Il n'est pas normal de voir une région sans responsable de griefs actuellement ni sans Comité de griefs. Si vous êtes concernés, dépêchez-vous d'approcher votre président régional pour lui faire des propositions d'implication.

NOMINATION ADJOINTE AU COORDONNATEUR PROVINCIAL DES GRIEFS

Plusieurs se souviendront sans doute qu'au Congrès de Tadoussac, en 2015, il y a eu un vote sur une résolution attestant qu'une personne adjointe devait être mise en poste comme ADJONT AU COORDONNATEUR PROVINCIAL DES GRIEFS. Dernièrement, suite à un appel de candidatures, nous avons nommé Mme Nathalie Dubois à ce poste. En plus de s'approprier les notions complexes reliées à ce travail, Nathalie est maintenant responsable de la coordination des régions Abitibi, Laurentides, Manicouagan, Matapédia et Mauricie, ce qui fait en sorte de rendre la tâche un peu plus agréable pour le coordonnateur provincial des griefs, M Gilles Jutras, dont je salue l'excellence de son travail comme coordonnateur provincial depuis près de 20 ans déjà.

Merci Nathalie pour cette belle implication provinciale !

DÉLÉGUÉS.ES SOCIAUX – CONDITION FÉMININE - HARCÈLEMENT

Lors de notre CEP de juin, il y a eu dépôt de 3 résolutions par notre responsable politique, Nancy Robitaille, indiquant qu'il était requis que tous ces postes soient comblés dans toutes les régions syndicales. C'est en regardant les rôles respectifs de chacun de ces postes et les besoins inhérents que nous comprenons davantage les raisons et les besoins de répondre par une action positive dans vos régions respectives. Quelques minutes de votre temps que vous ne regretterez sans doute jamais et qui vous feront grandir par l'expérience apportée. Je vous remercie de lever votre main lorsque vous serez sollicité SVP !  MERCI !

Comme vous pourrez la constater à la toute fin du présent message, présenté en photos, il y a eu une rencontre importante des délégués sociaux à notre bureau de Montréal, le 5 juin dernier. J'y ai personnellement rencontré des gens fort sympathiques, dévoués et très soucieux du bien-être de leurs collègues de travail lors de périodes plus difficiles. Au cours de cette journée, nous avons assisté au transfert des responsabilités d'Alain Senécal (impliqué et responsable du réseau social depuis 20 ans) vers Marie-Josée Houle, une autre excellente personne qui veillera à ce que vous soyez dignement représenté.

Un scénario similaire a entraîné la nomination de Mme Geneviève Roy au poste de responsable provinciale Harcèlement.


AUTRES NOMINATIONS

D'autres nominations ont eu lieu  :

*Comité CODE DE SÉCURITÉ DES TRAVAUX : Carle Gauthier (Abitibi) et Maxime Larocque-Drolet (Montréal).
*Comité FORESTERIE - ARBORICULTURE : Stéphane Patry (Laurentides), Yanick Piché (Mauricie) et Simon Archambault (Laurentides).
*Comité MESURAGE : Richard Daoust (Montréal), Richard Gagnon (Montréal) et Sébastien Hart (Laurentides).

Je remercie toutes ces personnes de mettre au profit des membres du 957 leurs intérêts et ainsi faire avancer nos dossiers. Leur implication est précieuse pour le bon fonctionnement des activités de notre section locale.

RÈGLEMENTATION DES DÉPENSES

Débutée au CEP de mars dernier, la règlementation des dépenses a été revue dans son entièreté. Ce n'est pas qu'il y a eu tant de modifications administratives que cela mis à part les frais de kilométrage qui sont passés de 49 ¢/km à 51 ¢/km. C'est surtout que nous avons éclairci et retranscrit des textes d'application qui répondent beaucoup mieux aux pratiques établies. L'uniformisation provinciale étant aussi un objectif qui nous tient à cœur nous avons alors travaillé en ce sens.

Au dernier Congrès de Rouyn, en 2018, une résolution a été déposée visant une augmentation de l'allocation des repas de 5 $ par repas, et celle-ci avait été retournée au CEP. Dans nos échanges sur cette résolution, lors du CEP de mars, il a été demandé au secrétaire général d'en faire l'évaluation avant d'aller plus loin avec cela. À la lumière de l'évaluation sur l'augmentation des coûts annuels, le CEP a décidé de clore ce dossier sans y mettre en application l'augmentation de coût proposé par la résolution.

PROJETS DE LOI DU GOUVERNEMENT ACTUEL

Dernièrement, lors de la dernière session parlementaire, le gouvernement Legault a surpris un peu tout le monde avec le dépôt subit de quelques projets de loi surprise.

En ce qui nous concerne, avec le soutien du SCFP, nous analysons les impacts possibles du projet de loi no 29  visant à modifier le Code des professions.

De plus, il y a eu le dépôt du projet de loi no 34 visant à simplifier le processus d'établissement des tarifs de distribution d'électricité. Ceci peut paraître anodin à première vue cependant les impacts nous reviennent parfois sous forme de contre coup en conséquence des choix administratifs faits par nos dirigeants patronaux qui doivent gérer en fonction de ces impositions légales. Nous regarderons cette loi et ses impacts éventuellement.

Si des représentations doivent être faites, elles le seront et nous vous tiendrons informé du développement ou de notre analyse selon les impacts probables ou non.


BONNE PÉRIODE ESTIVALE À TOUTES ET À TOUS !

C'est sous le signe de la prudence, du repos et du plaisir que je vous souhaite de passer une période de vacances estivales des plus agréables. Ne vous en faites pas, nous assurerons le maintien des activités syndicales à tous les niveaux et revenez-nous en pleine forme et disposé à regarder vers l'avenir en toute objectivité syndicalement.

J'en profite pour REMERCIER tous ceux et celles qui œuvrent syndicalement au sein du 957, et ce partout à travers la province et de quelque façon que ce soit.

BONNES VACANCES À NOUS TOUS, MEMBRES DU STHQ 957 !!!

  Robert Claveau
  Président
  STHQ 957
  RC\lc (sepb574)
Syndicat des technologues d'Hydro-Québec
SCFP957
1010, rue de Liège Est, 1er étage
Montréal, Québec  H2P 1L2
Canada
 

Téléphone : 
514.389.0957
Télécopieur : 
514.389.5253
Sans frais : 
800.267.0929

Rejoignez-nous sur

Rejoignez-nous sur
Ce site est propulsé par 

Le site internet du Syndicat des technologues d'Hydro-Québec a été fièrement conçu par votre comité information 957

© Copyright 2017 - Tous droits réservés